QUOI QU’IL EN COÛTE

Parution le 27 août 2021 aux Editions Critiques du dernier livre de Tom Thomas « Quoi qu’il en coûte », 176 pages, 12 euros, disponible à la librairie du Point du Jour à Paris et dans toutes les bonnes librairies à travers la France.

« Quoi qu’il en coûte » était le mot d’ordre de Mario Draghi, directeur de la Banque centrale européenne, en 2012. Le message adressé au monde de la finance était limpide : vous aurez tout l’argent que vous voulez gratuitement, investissez sans crainte ! Résultat : une croissance nulle, un capital financier revigoré et une nouvelle bulle à l’horizon.

Loin d’être une perversion d’un capitalisme prétendument « bon », la finance est le résultat d’un mode de production devenu sénile car enfoncé dans une crise sans fin.

En s’appuyant sur les analyses de Marx, cet essai explique le rôle de la finance et comment elle en est arrivée à dominer toute notre économie contemporaine. Loin d’être une perversion, l’hyperfinanciarisation actuelle est le pur produit d’un capitalisme sénile, piégé dans une crise sans fin nous conduisant à des catastrophes politiques, écologiques et sociales.

 

Print Friendly, PDF & Email

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *